La Dépêche parle de nous !

Une maison de répit pour les aidants

Publié le 25/05/2019

L’association Astrolabe veut créer une maison de répit pour les malades et les aidants à Cahuzac-Sur-Vère. Elle présentera son projet lundi au cinéma de Gaillac.
Dans le cadre de son schéma régional de santé, l’ARS a indiqué qu’elle souhaitait expérimenter des solutions de répit pour les aidants dans le cadre des soins palliatifs. C’est justement l’objet du projet Astrolabe porté par l’association du même nom. Ce dossier en gestation depuis quelques années se situe à Cahuzac-sur-Vère. Village rural du nord du département, il n’en possède pas moins tous les services dans les domaines de la santé et du médico-social. Beaucoup sont prêts à travailler avec cette maison de répit. La mairie, partie prenante du projet, est prête à mettre à disposition un terrain pour le réaliser. «La maison Astrolabe, c’est un lieu de vie alternatif, entre le domicile et l’hôpital, destiné aux personnes adultes gravement malades et à leurs proches aidants ayant besoin de faire une pause pour se ressourcer», explique d’une voix douce Delphine Calicis, infirmière en soins palliatifs. Elle est la vice-présidente de l’association aux côtés du gériatre Bernard Pradines. Ce lieu d’accueil est encore inexistant dans la région.

L’association a reçu le soutien de l’ARS et du conseil départemental. Reste maintenant à le traduire dans les textes afin d’entrer dans une phase de réalisation. La mairie pourra alors déclencher les demandes de travaux. La maison Astrolabe existe déjà sur le papier. Elle se composerait d’une dizaine de chambres construites autour d’un patio.                     «La structure fonctionnerait comme si le malade était à la maison, précise Delphine Calicis.  Il garde le médecin libéral, les infirmières. Le lieu s’inscrit dans le parcours de soins existant».

Projection débat soins palliatifs

Ce lundi 27 mai, une projection débat sera organisée au cinéma de Gaillac à 20 h 30 pour soutenir ce projet de maison de vie et d’accompagnement dans le cadre des rencontres de l’espace éthique Tarn. Après la projection du film «Une maison au bord du monde », un documentaire sur la maison de Gardanne, lieu de vie, Astrolabe présentera son projet. Il sera question des soins palliatifs avec la présence de Christophe Pacific, philosophe et Théophile Combes, médecin.

P.G.

image


 

Article sur le site du Dr Bernard Pradines

Maison de répit : une innovation nécessaire

Une Maison au Bord du Monde à Gaillac

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s