Article dans la presse allemande

Spes Viva Ostercappeln auch Thema in Frankreich

Le 19 avril 2018, nous sommes allés à la rencontre d’une équipe de soins palliatifs à Ostercappeln.  À cette occasion, un article  est paru dans la presse allemande.

Le Dr Bernard Pradines vous propose une traduction ☞ Article Osnabrück

Le médecin Bernard Pradines (quatrième à gauche) et l’infirmière Delphine Calicis (troisième à droite) du sud de la France ont visité l’unité de soins palliatifs avec Janina Seidenberg (deuxième à partir de la gauche) d’Osnabrück. Ils ont pu être accueillis et informés par l’équipe du Dr Ulrich Billenkamp (à gauche). Photo: Daniel Meier / Niels-Stensen-Kliniken

Ostercappeln. L’unité de soins palliatifs Viva Spes de Saint-Raphaël faisant partie de la clinique Niels-Sensen est aussi un modèle à l’étranger. Un médecin et une infirmière d’Albi, près de Toulouse, ont visité l’établissement pour s’informer sur son concept et son fonctionnement.

Le médecin-chef, le Dr Ulrich Billenkamp était ravi que l’intérêt porté à ce concept puisse être présent jusque dans le sud de la France. Il a précisé aux invités que l’unité de soins palliatifs d’Ostercappeln fut la première en Allemagne à obtenir la distinction de « soins palliatifs de qualité » dans un hôpital chrétien.

Les français ont apprécié le décor et son concept. De leur côté, ils envisagent la création d’une maison dans l’agglomération rurale de Cahuzac-sur-Vère pour des personnes «qui sont en trop peu malades pour justifier un séjour à l’hôpital et trop malades pour demeurer à domicile». La réalisation d’Ostercappeln nous a donné des renseignements importants, a déclaré le gériatre Bernard Pradines, qui fut également actif dans la médecine humanitaire internationale.

Professionnalisme et expertise

L’unité d’Ostercappeln se caractérise par un haut niveau de spécialisation et d’expertise, comme les invités français ont pu le constater. Ici, l’être humain est situé au centre de la démarche. Cela se reflète également dans l’équipement ; sont présents un piano et un aquarium, plusieurs coins-salons, une aire de jeux pour les enfants ainsi qu’un lieu de vie, le tout créant une atmosphère très spéciale. Les invités ont également été impressionnés par la véranda qui est baignée de lumière et par la terrasse couverte permettant d’y séjourner.

 Besoins et symptômes

Barbara Schällig, directrice médicale, a expliqué que tous les efforts de l’unité de soins palliatifs sont axés sur les symptômes des patients ainsi que sur leurs besoins et ceux leurs proches. Les besoins des patients en soins palliatifs et ceux des mourants et de leurs proches sont pleinement pris en compte. Elle a souligné qu’un élément spécifique à ce type de soins est la coopération étroite entre de nombreuses professions, comprenant aussi bien des médecins, des infirmières en soins palliatifs, des kinésithérapeutes, des ministres du culte, des travailleurs sociaux, un arthérapeute et musicothérapeute ainsi que des psychologues. Une part indispensable au travail commun est fournie ici par les nombreux bénévoles du service d’hospice ambulatoire Spes Viva, qui soutient significativement les employés à plein temps.

Un concert au bénéfice des résidents

Une telle expérience est très intéressante pour la France, a déclaré Bernard Pradines, qui avait préalablement, avec l’infirmière Delphine Calicis pris contact avec l’unité par l’intermédiaire de Janina Seidenberg d’Osnabrück. Cette dernière avait eu l’occasion de donner un concert de charité dans la ville du médecin français. Bernard Pradines a invité ses interlocuteurs à Cahuzac-sur-Vère lors de l’inauguration de la maison en projet.

L’unité de soins palliatifs Spes Viva est opérationnelle à l’hôpital St. Raphael depuis 2004. Les personnes les plus gravement malades et mourantes y sont traitées et accompagnées dans le but de préserver ou d’obtenir la meilleure qualité de vie possible.

Accompagnement et soins infirmiers

L’unité travaille selon le concept de l’association Spes Viva ; elle est soutenue par l’association du même nom avec laquelle elle entretient une coopération intensive. Le concept de soins palliatifs Spes-Viva prévoit l’accompagnement des patients, auxquels participent différents groupes professionnels. Parce que, jusqu’à la fin de la vie, il faut bien davantage que des bons soins médicaux et infirmiers.

Nous leur avons envoyé la présentation du projet de La Maison Astrolabe,                     ici traduction allemande par le  Dr Bernard Pradines.

☞ Das Astrolabium-Haus-Projekt.

Nous vous présenterons très prochainement les deux structures visitées, celle-ci et               la maison de soins palliatifs à Osnabrück.

 OSNABRÜCKER HOSPIZ

À bientôt,

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s